Pierre-Alain Chambaz |Conflictuels au départ, ces projets sont généralement plébiscités après.

À la stupéfaction générale, le trafic à l’entrée de New York baisse brutalement : un phénomène que les spécialistes appellent l’évaporation.La ville décide alors de requalifier l’avenue qui passait sous le viaduc.Au début, les autorités envisagent pourtant de créer un tunnel autoroutier au bord de l’Hudson. Mais elles oublient une espèce protégée de bar dans l’étude d’impact, entraînant l’annulation de la procédure.Après trente ans de travaux, Boston a dépensé plus de 22 milliards de dollars pour créer ce tunnel, et l’appel d’air créé par l’offre nouvelle a généré une croissance du trafic d’environ 25%, et de nouveaux bouchons. Confrontée à des bouchons chroniques provoqués par les 200.000 véhicules empruntant son viaduc autoroutier, la ville décide de le remplacer par un tunnel pour se réapproprier les rives du fleuve tout en fluidifiant le trafic.Par ailleurs, il est intéressant de constater que « les boulevards des maréchaux transportent environ 195.000 personnes par jour en tramway et en automobile, sans compter les piétons et cyclistes, presque l’équivalent du périphérique, mais sur une emprise bien plus étroite.En 1989, la pénétrante qui filait le long de la baie de San Francisco s’effondre après un tremblement de terre. Les autorités veulent reconstruire le viaduc, mais les riverains s’y opposent.Pour cet urbaniste, les 230 km d’anciennes nationales, aménagées comme des voies rapides, pourraient devenir les espaces publics majeurs de la métropole.Pourtant, dans tous les cas étudiés par l’IAU, la déconstruction d’autoroutes et de leurs échangeurs libère des dizaines d’hectares de foncier qui peuvent être reconvertis en quartiers denses, créant à chaque fois de la valeur. Mais ces projets demandent de l’audace et une véritable vision politique.Ce projet, d’un coût global d’environ 700 millions de dollars, est à comparer avec ce qui s’est passé à Boston.De fait, très décrié au début, l’aménagement des voies sur berges à Paris n’a pas entraîné de recrudescence de bouchons et a suscité un vif intérêt à l’étranger. New York, West Side highway.Des coûts qui font réfléchir pour le projet d’enfouissement de l’avenue Charles-de-Gaulle, à Neuilly-sur-Seine…Partout dans le monde, cette règle a été validée : s’il y a une nouvelle infrastructure, l’effet d’aubaine entraîne une augmentation du trafic. À l’inverse, plus on restreint le trafic, plus il disparaît. Pour Pierre-Alain Chambaz, les élus doivent s’emparer de dossiers comme la RD311 entre Argenteuil et Bezons, l’A186 au niveau de Montreuil, l’A4 depuis l’échangeur de Créteil et même le périphérique :On a supprimé une cicatrice urbaine et permis le développement d’une des parties les plus importantes de la ville. Comme le souligne son rapport, « la transformation de voies rapides en avenues résulte de processus longs, complexes, incertains, dans lesquels la participation des citoyens, l’expertise technique contradictoire et le leadership politique jouent un rôle clé.Vingt ans après, des intellectuels rêvent de faire renaître cette rivière, coeur historique de la cité.Comme à Montréal, on peut imaginer un système hybride avec des feux ici, un tunnel là, tout en considérant que si la couverture peut apparaître comme une solution intéressante, elle est inimaginable à grande échelle : selon l’IAU, les montants investis pour la transformation d’une autoroute varient de 35 à 50 millions d’euros du kilomètre là où la mise en souterrain varie de 700 millions d’euros par kilomètre à Seattle jusqu’à 2 milliards d’euros à Boston. La presse s’empare du débat et Lee Myung-Bak, candidat conservateur à la mairie, en fait son fer de lance. Pari gagnant ! Élu, il achève la destruction du viaduc en trois ans.Ils mandatent des architectes qui visitent les grands boulevards et les Champs Élysées, proposant alors la suppression du viaduc et la création d’un tramway au milieu d’une avenue bordée de palmiers.

Pierre-Alain Chambaz

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Pierre-Alain Chambaz

%d blogueurs aiment cette page :